Types d’orthèse

pour les membres inférieurs

FIOR & GENTZ s’est spécialisé, dans le domaine de l’orthétique, dans le développement d’articulations d’orthèse pour la fabrication d’orthèses sur mesure des membres inférieurs. On distingue ici principalement les orthèses pour paralysie et les orthèses de décharge. La désignation d’une orthèse découle de la classification internationale pour les normes (ICS) mis en place et mis à jour par l’Organisation internationale de normalisation (ISO). Ces désignations permettent de déduire les articulations anatomiques et parties du corps entourées par l’orthèse. Par exemple, une AFO (angl. : ankle-foot orthosis) englobe la cheville et le pied. Autrefois, les orthèses étaient appelées attelles ou orthèses montants-embrasses. Dans un souci d’harmonisation de la communication dans l’équipe interdisciplinaire regroupant les personnes concernées, les médecins, les kinésithérapeutes et les orthopédistes, il est conseillé de ne plus employer ces termes.

Une orthèse sur mesure offre l’avantage de pouvoir être adaptée de manière personnalisée aux besoins du patient. Dans le cas d’une construction unilatérale, l’articulation d’orthèse est placée près de l’articulation de cheville. Dans le cas d’une construction bilatérale, une articulation d’orthèse est montée côté intérieur et une autre côté extérieur à côté de l’articulation de cheville. Au niveau du genou également, on peut retrouver une construction aussi bien unilatérale que bilatérale. La configuration de l’orthèse à l’aide des articulations d’orthèse appropriées dépend du tableau clinique et des écarts fonctionnels qui ont été constatés lors de l’examen clinique du patient. La possibilité de réglage des éléments fonctionnels des articulations d’orthèse permet d’adapter les fonctions de l’orthèse aux exigences de manière optimale.

Les différents types d’orthèse qui jouent un rôle décisif au niveau des membres inférieurs sont résumés ci-après.

AFO (ankle-foot orthosis ; français : orthèse tibio-pédieuse)

AFO est l’abréviation du terme anglais « ankle-foot orthosis » (désignation préférentielle selon l’ICS). Le nom est formé des parties du corps qui sont intégrées dans l’appareillage orthétique : cheville et pied. En français, on emploie généralement aussi l’abréviation AFO. Il est également habituel de trouver la traduction littérale « orthèse cheville-pied » ou le terme « orthèse tibio-pédieuse dynamique ».

Utilisée en cas de paralysies, une AFO compense les écarts fonctionnels qui découlent du tableau clinique du patient. Ceci inclut en particulier une paralysie des fléchisseurs plantaires ou des extenseurs dorsaux. Les articulations d’orthèse de FIOR & GENTZ contiennent des éléments fonctionnels réglables et dynamiques qui permettent d’adapter la fonction de l’orthèse aux besoins du patient. En cas de faiblesse des fléchisseurs plantaires, l’orthèse compense, par exemple, le manque d’assurance en position debout et pendant la marche. En cas de faiblesse des extenseurs dorsaux, les éléments fonctionnels permettent, entre autres, de marcher sans trébucher grâce à un soulèvement de l’avant-pied en phase oscillante.

KAFO (knee-ankle-foot orthosis ; français : orthèse cruro-pédieuse)

KAFO est l’abréviation du terme anglais « knee-ankle-foot orthosis » (désignation préférentielle selon l’ICS). Le nom est formé des parties du corps qui sont intégrées dans l’appareillage orthétique : genou, cheville et pied. En français, on emploie généralement aussi l’abréviation KAFO. Il est également habituel de trouver la traduction littérale « orthèse genou-cheville-pied » ou le terme « orthèse cruro-pédieuse ».

Utilisée en cas de paralysies, une KAFO compense les écarts fonctionnels qui découlent du tableau clinique du patient. Ceci inclut en particulier une paralysie des extenseurs du genou ou des extenseurs de la hanche. Les articulations d’orthèse de FIOR & GENTZ contiennent des éléments fonctionnels réglables et dynamiques qui permettent d’adapter la fonction de l’orthèse aux besoins du patients. En cas de faiblesse des extenseurs du genou, l’orthèse est pourvue, par exemple, d’éléments fonctionnels pour le contrôle en phase d’appui.

Les articulations d’orthèse utilisées au niveau du genou peuvent être subdivisées en trois groupes :

  • à mouvement libre
  • verrouillée
  • automatique

La vidéo ci-après décrit les différences fonctionnelles des trois groupes :

KAFO avec des articulations de genou à mouvement libre

Les articulations de genou à mouvement libre peuvent bouger librement en phase d’appui et en phase oscillante. Elles sont utilisées chez les patients dont la musculature de maintien du genou présente une fonction résiduelle moyenne à importante. Elles sont disponibles sans ou avec déport vers l’arrière. Dans le cas des articulations de genou à mouvement libre sans déport vers l’arrière, le maintien du genou est assuré uniquement par les muscles. L’axe mécanique du genou (P) est positionné de manière congruente à l’axe de compromis anatomique (P1). Dans le cas des articulations de genou à mouvement libre avec déport vers l’arrière, le contrôle musculaire en phase d’appui est pris en charge par l’articulation mécanique. L’axe mécanique du genou (P) n’est pas positionné de manière congruente à l’axe de compromis anatomique (P1), mais derrière celui-ci.

Une KAFO avec articulation de genou à mouvement libre aide le patient à adopter une marche naturelle. En position debout et en phase d’appui pendant la marche, elle empêche tout pliage involontairement du genou. En phase oscillante, la flexion du genou est d’environ 60°, ce qui correspond à un angle normal.

KAFO avec des articulations de genou verrouillées

Les articulations de genou verrouillées sont verrouillées en phase d’appui et en phase oscillante. Elles peuvent être déverrouillées pour s’asseoir. Elles sont utilisées chez les patients dont la musculature de maintien du genou présente une fonction résiduelle faible ou inexistante. Si l’évolution de la thérapie le permet, l’articulation de genou verrouillée peut être transformée en une articulation à mouvement libre avec déport vers l’arrière. Cette forme traditionnelle du traitement orthétique fournit au patient un maximum d’assurance, car tout pliage involontaire du genou est empêché dans tous les cas par le verrouillage. Par contre, le patient est obligé de compenser le manque de flexion du genou en phase oscillante, ce qui se traduit par une marche non naturelle. Parmi les mécanismes de compensation typiques, on peut citer le déhanchement (angl. hip hiking – un soulèvement de la hanche du côté appareillé) ainsi que la circumduction (un balancement circulaire de la jambe appareillée). Ces mécanismes de compensation provoquent une consommation d’énergie élevée pendant la marche. En outre, ils présentent le risque de causer des maladies consécutives, telles qu’une usure des articulations de la hanche, de la colonne vertébrale et des épaules.

C’est pourquoi la fabrication d’orthèses avec articulations de genou verrouillées n’est pas souhaitable. Dans quelques cas exceptionnels seulement, par exemple si l’articulation de genou anatomique présente un déficit d’extension important (une contracture) et que ce déficit ne peut pas être traité par kinésithérapie, la fabrication d’une orthèse avec articulation de genou verrouillée s’avère alors utile.

KAFO avec des articulations de genou automatiques

Les articulations de genou automatiques sont verrouillées en phase d’appui et peuvent bouger librement en phase oscillante. Ces articulations conviennent elles aussi à des patients dont la musculature de maintien du genou présente une fonction résiduelle faible à inexistante. Une KAFO avec articulation de genou automatique aide le patient à adopter une marche naturelle. En position debout et en phase d’appui pendant la marche, elle empêche le pliage involontaire du genou grâce au verrouillage. C’est pour cette raison que les articulations automatiques sont également appelées « articulations avec contrôle en phase d’appui » ou bien, en anglais, « stance control orthoses » (SCO). En phase oscillante, le verrouillage est supprimé et le genou peut se plier à un angle normal d’environ 60°.

Les articulations de genou automatiques représentent l’état actuel de la technique et il est préférable d’opter pour un appareillage avec une articulation de genou verrouillée dans la plupart des cas.

Comparaison des variantes KAFO

À mouvement libre
Une KAFO avec articulations du genou à mouvement libre convient aux patients dont la musculature de maintien du genou présente une fonction résiduelle moyenne à importante. En phase oscillante (mid stance), l’angle de flexion du genou est de 5°, ce qui correspond à une valeur normale.

Verrouillée
Une KAFO avec articulations du genou verrouillées convient à des patients dont la musculature de maintien du genou présente une fonction résiduelle faible à inexistante. En phase oscillante (mid stance), l’angle de flexion du genou est de 5°, ce qui correspond à une valeur normale. Des contractures peuvent toutefois provoquer des angles anormaux divergents.

Automatique
Une KAFO avec articulations du genou automatiques convient à des patients dont la musculature de maintien du genou présente une fonction résiduelle faible à inexistante. En phase oscillante (mid stance), l’angle de flexion du genou est de 5°, ce qui correspond à une valeur normale.

 

FIOR & GENTZ

Gesellschaft für Entwicklung und Vertrieb von orthopädietechnischen Systemen mbH

Dorette-von-Stern-Straße 5
D-21337 Lüneburg (Allemagne)

Tél.: +49 4131 24445-0
Fax: +49 4131 24445-57
E-mail: info(at)fior-gentz.de


×

Cookies techniques

Nom Objectif Durée de sauvegarde Fournisseur Type
fe_typo_user Ce cookie est un cookie de session standard de TYPO3. Il sauvegarde les données d’accès saisies lorsqu’un utilisateur se connecte pour une zone fermée. durée de la session TYPO3 Association, Sihlbruggstrasse 105, 6340 Baar, Suisse HTTP
rc::c fait la distinction entre une personne et un robot durée de la session Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTML
×

Marketing Cookies

Nom Objectif Durée de sauvegarde Fournisseur Type
_ga enregistre un identifiant unique, qui est utilisé pour générer des données statistiques sur l’utilisation du site web par l’utilisateur 2 années Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
_gid enregistre un identifiant unique, qui est utilisé pour générer des données statistiques sur l’utilisation du site web par l’utilisateur 1 journée Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
_gat Le cookie _gat_UA contient également le numéro d’identité (_gat_ <***>) du compte Google Analytics ou du site web auquel le cookie fait référence.  1 journée Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
_gcl_au est utilisé par Google AdSense pour l’efficacité publicitaire sur les sites web 3 mois Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
r/collect transmet à Google Analytics des données sur l’appareil et le comportement de l'utilisateur durée de la session Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland Pixel