Qu’est-ce que l’orthétique ?

La technique orthopédique fait la distinction entre les secteurs classiques de la prothétique et de l’orthétique. Alors qu’une prothèse remplace entièrement une partie du corps, une orthèse assiste une partie du corps ou une fonction corporelle.

Une orthèse peut affecter les caractéristiques structurelles et fonctionnelles du système neuromusculaire et squelettique. Sur le plan politique, l’évolution des techniques modernes pour les prothèses a été encouragée dans le monde entier, notamment pendant les périodes de grandes guerres. Contrairement au développement des prothèses, le progrès des technologies modernes pour les orthèses n’a jamais été au centre des préoccupations publiques. Ce qui explique aussi pourquoi une orthèse est souvent confondue avec une prothèse.

Qu’est-ce que la différence entre une orthèse et une attelle ?

Dans l’orthétique traditionnelle, les orthèses assurent purement une fonction de soutien. Elles compensent une perte de mobilité en apportant une meilleure stabilité. Au-delà, elles fixent et soulagent des parties atteintes d’une pathologie. Une orthèse de cheville ou de genou, par exemple, est une option de traitement appropriée après une déchirure ligamentaire.

En cas d’indications neurologiques avec paralysies des extrémités inférieures, par ex. après un AVC, l’orthétique classique vise principalement la fonction de soutien. C’est ce qui explique pourquoi, dans le passé, la jambe touchée était soutenue par une attelle. Un exemple bien connu d’une telle orthèse historique de paralysie nous est fourni par le film    « Forrest Gump ». Malheureusement, ce niveau technologique d’orthèses est encore de nos jours le plus répandu dans le monde pour appareiller des patients souffrant de paralysies. Dans le langage courant, on utilise généralement le terme « attelle » au lieu « d’orthèse » pour ce genre d’appareillage orthétique. Cette dénomination démontre clairement qu’un tel dispositif médical ne fait que rigidifier une jambe, sans (ré)activer les fonctions neurologiques et anatomiques.


Alors que les « attelles », en raison de leur technique très ancienne, d’une mauvaise fonctionnalité et d’une faible capacité d’individualisation, ont de plus en plus été remplacées par les fauteuils roulants, FIOR & GENTZ s’est intensivement consacrée au secteur de l’orthétique neurologique individualisée depuis sa fondation en 1997.

Orthèses de paralysie pour les membres inférieurs

Un fauteuil roulant ou un autre dispositif médical, qui n’est pas parfaitement adapté à la pathologie, est souvent recommandé comme soutien en cas de paralysie des membres inférieurs. Il est indispensable que les patients et les soignants soient conscients des avantages d’une orthèse, car le port d’une orthèse appropriée peut avoir un impact positif considérable sur la vie de la personne concernée. En Allemagne, le droit à la prescription et à la prise en charge des coûts d’une orthèse est ancré dans le § 33 « Dispositifs médicaux » du cinquième livre du Code social (allemand : Sozialgesetzbuch ; SGB).

Lors de la conception d’un appareillage orthétique moderne, il est essentiel que celui-ci réponde aux exigences individuelles de la pathologie. C’est le seul moyen d’obtenir le succès thérapeutique souhaité. Pour les patients souffrant d’une paralysie neurologique, la cause de paralysie joue un rôle décisif.

Ces causes se divisent comme suit :

  • des paralysies dues à des maladies ou des blessures du système nerveux spinal/périphérique, par exemple en cas de paraplégie, de spina bifida, de syndrome post-polio ou de maladie de Charcot-Marie-Tooth
  • des paralysies dues à des maladies ou des blessures du système nerveux central, par exemple en cas de paralysie cérébrale, de traumatisme crânien ou de sclérose en plaques

Pour les paralysies périphériques et spinales, l’essentiel est de donner de l’assurance au patient par une fonction de soutien, alors que pour les paralysies centrales, la fonction de soutien doit servir à reprogrammer dans le cerveau des séquences de mouvements normales, dans le but d’améliorer l’excitation physiologique des muscles.

Mécanismes de compensation dans le cas d’une paralysie des membres inférieurs

Avec les deux causes de paralysie, les patients concernés mettent généralement au point des mécanismes de compensation qui résultent dans une station debout et une marche atypiques. Les patients recourent à ces ensembles de mouvement dans la vie quotidienne pour gagner en stabilité et éviter les chutes. Ces mécanismes compensent la perte de stabilité en station debout ou lors de la marche due à l’état du patient. Cela entraîne inévitablement une usure plus importante des articulations anatomiques, ce qui provoque des douleurs dorsales et des problèmes consécutifs.

Mécanismes de compensation fréquemment observés

  • Les personnes dont les muscles fonctionnent parfaitement utilisent toute la longueur de leurs pieds pour agrandir la surface d’appui et garder un équilibre stable en station debout. Les forces de levier requises sont exercées notamment par le levier de l’avant-pied associé aux muscles du mollet.
  • Les personnes dont les muscles du mollet sont fonctionnellement limités et qui ne peuvent pas activer le levier de l’avant-pied de manière autonome doivent s’appuyer sur des cannes lorsqu’elles se tiennent debout, le haut du corps penché en avant. Cette position permet d’agrandir artificiellement la base de sustentation au sol.
  • Les patients atteints de paralysie effectuent souvent une rotation des pieds vers l’intérieur. De cette manière, ils évitent que leurs genoux ne cèdent. Pour la même raison, certains patients mettent le genou de leur jambe paralysée en hyperextension en station debout et/ou lors de la marche.

Ce genre de mécanismes de compensation se produit souvent passivement sous forme de spasticité, notamment en cas de paralysie centrale. Dès qu’un besoin de sécurité est signalé, le cerveau émet une impulsion conduisant à une mesure de sécurité excessive.

Le secteur de l’orthétique représente un défi majeur en raison du nombre incalculable de causes et de degrés variés des phénomènes paralytiques. FIOR & GENTZ a relevé ce défi et s’est consacrée à l’appareillage orthétique moderne de patients atteints de paralysies.

Objectif d’un appareillage avec une orthèse

Une orthèse moderne doit rétablir la sécurité musculaire perdue du patient de manière à restreindre le moins possible sa liberté de mouvement. La sécurité du patient est toujours la priorité.

L’objectif principal d’un appareillage est la station debout sûre qui est atteint avec orthèse par des éléments fonctionnels de soutien. En outre, l’orthèse doit garantir une marche aussi normale que possible, ce qui nécessite l’utilisation de composants modulaires dynamiques. Une marche normale est la discipline reine de l’orthétique de jambe. Les éléments fonctionnels modernes d’une orthèse permettent un contrôle en phase d’appui tout en préservant les fonctions d’articulation normales dynamiques. Si les deux aspects peuvent être associés pour le bien du patient, il est possible d’éviter des maladies consécutives dues surtout à une activité physique insuffisante et une marche pathologique.

Une orthèse appropriée permet au patient de retrouver une mobilité qui rend possible les promenades dans la nature et l’exercice en plein air. Les articulations d’orthèses en fibres de carbone, qui, en plus des propriétés décrites ci-dessus, sont résistantes à l’eau et aux saletés, sont particulièrement appropriées à cet effet.

Comment une orthèse fonctionne-t-elle?

En plus des fonctions de base exigées, telles que la stabilité, la correction et l’amélioration des fonctions limitées, les orthèses modernes peuvent être adaptées exactement aux besoins du patient. Dans le cas d’orthèses de paralysie des membres inférieurs, cela se produit principalement par intermédiaire des articulations d’orthèse à hauteur du genou et de la cheville.

De nos jours, des concepts d’orthèses modernes sont proposés, qui, au lieu de limiter les fonctions neurologiques et anatomiques, les stimulent. L’approche fondamentalement nouvelle ici est que, dans une orthèse, la fonction de soutien est combinée à la fonction dynamique. Cette stratégie permet d’activer des fonctions neurologiques qui mènent à une reprise des fonctions physiologiques de structures anatomiques. Dans le cas d’une paralysie des muscles des jambes, un appareillage orthétique est souvent intégré très tôt dans le plan thérapeutique.

Contrairement aux anciens appareils rigides, qui limitaient souvent fortement les mouvements et ressemblaient à une armure de chevalier, les orthèses d’aujourd’hui stimulent la capacité de mouvement. Pour cela, l’orthèse de paralysie est fabriquée sur mesure en construction légère, utilisant des matériaux modernes comme la fibre de carbone et le titane. L’utilisation d’articulations d’orthèse permet de faire coïncider exactement la dynamique de l’orthèse avec les points de rotation des axes de mouvement des articulations anatomiques pour le membre inférieur. La dynamique de l’orthèse a lieu exactement au même endroit que la dynamique du système squelettique chez les personnes en bonne santé. Les coques de l’orthèse peuvent être construites de manière stable et résistante à la torsion, car la dynamique de l’orthèse est obtenue par les articulations de l’orthèse.

Les patients dont la musculature est paralysée acquièrent de l’assurance en station debout et lors de la marche grâce à la rigidité. Cette rigidité, combinée à la mobilité des articulations modulaires, entraîne une réduction des mécanismes de compensation acquis, voire leur absence si le traitement est précoce. Par conséquent, les douleurs résultant d’une marche pathologique, souvent au niveau de l’épaule ou du dos, peuvent être minimisées ou évitées. Ainsi, un traitement orthopédique optimal, associé à une physiothérapie compétente, a le potentiel de permettre une vie presque sans limites.

Nouveaux concepts d’appareillages

FIOR & GENTZ s’est spécialisé dans le développement d’articulations d’orthèse. Grâce à une technique innovatrice, aux capteurs et à l’électronique correspondants, il est possible de construire des orthèses de jambe modernes commandées électroniquement et hydrauliquement. Le développement de ces articulations d’orthèse et de leurs composants s’oriente systématiquement à l’approche à combiner des éléments dynamiques et de soutien. Les concepts de construction d’orthèses de jambe modernes pour les patients atteints de paralysie se concentrent sur des stratégies d’appareillage, qui sont régulièrement mises à jour en fonction des dernières avancées scientifiques. Les connaissances issues des études sont intégrées d’un point de vue objectif et décrites dans des guides clairs et faciles à comprendre pour tous.
Comme il est important pour FIOR & GENTZ de fournir les meilleurs soins orthétiques possibles, ces guides sont mis à disposition gratuitement. Vous trouverez un aperçu ici :

FIOR & GENTZ offre des stages aux orthopédistes dans le monde entier pour que les patients puissent à nouveau participer à la vie quotidienne sans souci à l’aide d’une orthèse moderne. Avec une orthèse appropriée, la dépendance à un fauteuil roulant ou à des cannes peut être considérablement réduite.

Le Configurateur d’orthèse spécialement développé permet de planifier les orthèses de manière individuelle et ciblée. Le processus de planification tient alors compte des exigences neurologiques et anatomiques de la pathologie. Le résultat de la configuration montre une proposition pour la fabrication sur mesure d’une orthèse de jambe qui sera adaptée avec précision aux besoins du patient.

FIOR & GENTZ

Gesellschaft für Entwicklung und Vertrieb von orthopädietechnischen Systemen mbH

Dorette-von-Stern-Straße 5
D-21337 Lüneburg (Allemagne)

Tél.: +49 4131 24445-0
Fax: +49 4131 24445-57
E-mail: info(at)fior-gentz.de


×

Cookies techniques

Nom Objectif Durée de sauvegarde Fournisseur Type
fe_typo_user Ce cookie est un cookie de session standard de TYPO3. Il sauvegarde les données d’accès saisies lorsqu’un utilisateur se connecte pour une zone fermée. durée de la session TYPO3 Association, Sihlbruggstrasse 105, 6340 Baar, Suisse HTTP
rc::c fait la distinction entre une personne et un robot durée de la session Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTML
×

Marketing Cookies

Nom Objectif Durée de sauvegarde Fournisseur Type
_ga enregistre un identifiant unique, qui est utilisé pour générer des données statistiques sur l’utilisation du site web par l’utilisateur 2 années Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
_gid enregistre un identifiant unique, qui est utilisé pour générer des données statistiques sur l’utilisation du site web par l’utilisateur 1 journée Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
_gat Le cookie _gat_UA contient également le numéro d’identité (_gat_ <***>) du compte Google Analytics ou du site web auquel le cookie fait référence.  1 journée Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
_gcl_au est utilisé par Google AdSense pour l’efficacité publicitaire sur les sites web 3 mois Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
r/collect transmet à Google Analytics des données sur l’appareil et le comportement de l'utilisateur durée de la session Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland Pixel