Une orthèse au lieu d’un fauteuil roulant en cas de paraplégie

La paraplégie, tout comme le spina bifida (myéloméningocèle), fait partie des lésions de la moelle épinière. Dans les deux cas, la section transversale de la moelle épinière présente une lésion mécanique. Cependant, si le spina bifida est congénital, la paraplégie est causée par des accidents ou d’autres causes. Le tissu nerveux qui court le long du canal vertébral est totalement ou partiellement interrompu par la lésion, ce qui entraîne une paralysie des muscles ou des organes reliés aux nerfs. Quelles fonctions corporelles cessent de fonctionner concrètement, dépendent de la hauteur à laquelle cette section transversale est encore complètement intacte.

En cas de paraplégie, ce sont généralement les jambes qui sont touchées. Le traitement avec un dispositif médical, accompagnant le patient au cours de la rééducation, devrait commencer le plus tôt possible. Le diagnostic de paraplégie n’implique pas nécessairement qu’un patient ait besoin d’un fauteuil roulant. En fonction des groupes de muscles encore fonctionnels, une orthèse peut permettre de retrouver une marche autonome. Pour ce faire, l’orthopédiste doit procéder à un examen clinique du patient et configurer l’orthèse adaptée à l’aide des données du patient obtenues.

A partir de quel niveau lésionnel une orthèse est-elle recommandée ?

Le niveau lésionnel (hauteur de la paralysie) dicte le choix du dispositif médical. Le niveau neurologique déterminé dans le cadre de la classification ASIA permet de préciser quels muscles sont encore commandés par les nerfs correspondants. (Vous trouverez plus d’informations sur la classification ASIA dans la rubrique « Informations générales sur la paraplégie »). De façon générale, les patients présentant des lésions lombaires et sacrées (à partir de T12) peuvent bénéficier d’une orthèse. Plus haut la lésion est située, plus les muscles de la jambe sont touchés par la paralysie et plus l’orthèse doit assurer la stabilité. Chez les patients atteints de paraplégie incomplète, les orthèses peuvent même convenir pour les niveaux lésionnels supérieurs à T12.

Quand est-ce que l’entraînement avec l’orthèse commence ?

L’appareillage avec une orthèse doit avoir lieu pendant la phase intermédiaire (2 à 26 semaines après l’incident). Au cours de cette phase, l’orthèse sert également d’aide au patient pour se lever du lit de manière autonome ou assistée et pour faire ses premières tentatives de rester debout. Une position debout soutenue et dynamique est une condition de base importante pour l’apprentissage ultérieur de la marche. Dans le cadre de la physiothérapie, des exercices pour se tenir debout et marcher avec l’orthèse devraient être intégrés à l’entraînement à la marche à partir de la phase intermédiaire.

Concept de traitement : une orthèse après une paraplégie

Dans notre « Guide Lésions de la moelle épinière – Évaluation des possibilités d’appareillage orthétique des membres inférieurs après une paraplégie », vous trouverez un concept détaillé d’un appareillage avec une orthèse après une paraplégie.

Vous pouvez télécharger gratuitement le Guide Lésions de la moelle épinière ici. Sur demande, nous vous enverrons volontiers une édition imprimée. Veuillez contacter notre service commercial interne au +49 4131 24445-0 ou info(at)fior‑gentz.de ou contactez directement votre responsable des ventes.

Dans nos témoignages et vidéos d’utilisateurs, vous ferez la connaissance de patients déjà appareillés avec une orthèse. Vous trouverez ici la section sur les patients atteints de paraplégie.


Informations générales sur la paraplégie

Quelles parties du corps sont touchées par une paraplégie ?

Les lésions de la moelle épinière sont notamment divisées en paraplégies complètes et incomplètes. Elles se présentent sous forme de paraplégie (seules les jambes sont touchées) ou de tétraplégie (les deux bras et les deux jambes sont touchés). 

Quelles sont les causes d’une paraplégie ?

Globalement, une paraplégie peut être d’origine traumatique ou non traumatique. Alors que chez la majorité des jeunes patients, les causes sont traumatiques, plus l’âge avance, plus les causes non traumatiques augmentent.
Les causes traumatiques comprennent tous les types d’accidents (par ex. accidents de la route, de travail et de sport) ainsi que les chutes et les effets de violence de la part d’étrangers ou de sa propre main (tentatives de suicide). Parmi les causes non traumatiques, des malformations congénitales, des tumeurs, des infections, des inflammations ou des intoxications peuvent entraîner une paraplégie. 

Les fonctions corporelles concernées sont-elles irrémédiablement perdues ?

Processus de transformation après l’accident : la période qui suit immédiatement l’accident est marquée par d’innombrables processus de transformation biologique dans la zone touchée de la colonne vertébrale touchée. Dans le cadre de ces processus de transformation, des améliorations spontanées des fonctions corporelles endommagées peut encore survenir pendant la première année suivant le traumatisme.

Début de la réadaptation neurologique : le corps est capable de former de nouvelles connexions nerveuses grâce à des impulsions motrices. Ainsi, durant la phase des processus de transformation décrits ci-dessus, une réadaptation neurologique appropriée peut déclencher une croissance de la moelle épinière. Il est toutefois important de commencer la thérapie le plus tôt possible afin de profiter de ces processus de transformation.

Nature de la paraplégie : que le patient souffre d’une paraplégie complète ou incomplète joue un rôle important. Notamment les paraplégies incomplètes présentent un bon pronostic d’amélioration des fonctions corporelles endommagées. De plus, ce pronostic bénéficie d’un début de traitement précoce. En cas de paraplégie complète, le pronostic est peu favorable, même si de légères améliorations sont toujours possibles.

Qu’est-ce que le score ASIA Impairment Scale

Un terme que l’on entend souvent en rapport avec les lésions de la moelle épinière est la classification ASIA, plus précisément le score ASIA Impairment Scale (AIS). ASIA est l’abréviation de American Spinal Injury Association et désigne l’association nord-américaine pour les soins, la formation et la recherche dans le domaine de la paraplégie. L’AIS décrit une procédure structurée pour déterminer le niveau et l’étendue de la lésion : dans un premier temps, on détermine le niveau lésionnel en fonction du segment de la colonne vertébrale épargné par les déficits moteurs et sensitifs (niveau neurologique). On recherche ensuite le niveau moteur des muscles clés définis en testant le biais de la force et le niveau sensitif par attouchements légers sur certains points clés précis de la peau, appelés dermatomes, et par un test du pique-touche (pin-prick). La sensibilité de ces points clés renseigne sur le niveau spinal de l’innervation. Selon l’AIS, les lésions de la moelle épinière sont classées en quatre niveaux en fonction de leur hauteur :

  • lésions cervicales (C1–C8) : lésion à hauteur des vertèbres cervicales
  • lésions thoraciques (T1–T12) : lésion à hauteur des vertèbres thoraciques
  • lésions lombaires (L1–L5) : lésion à hauteur des vertèbres lombaires
  • lésions sacrées (S1–S5) : lésion à hauteur du sacrum

L’étape suivante consiste à établir, à l‘aide d‘une clé d‘évaluation définie, s’il s’agit d‘une paraplégie complète (ASIA A) ou incomplète (ASIA B à D) :
A = complète : aucune motricité ou sensibilité dans le territoire S4–S5.
B = incomplète : la sensibilité mais pas la motricité est préservée au-dessous du niveau neurologique en particulier dans le territoire S4–S5.
C = incomplète : la motricité est préservée au-dessous du niveau neurologique et la majorité des muscles testés présentent un score inférieur à 3 (selon Janda).
D = incomplète : la motricité est préservée au-dessous du niveau neurologique et la majorité des muscles testés présentent un score supérieur ou égal à 3 (selon Janda).
E = normale : la sensibilité et la motricité sont normales.

FIOR & GENTZ

Gesellschaft für Entwicklung und Vertrieb von orthopädietechnischen Systemen mbH

Dorette-von-Stern-Straße 5
D-21337 Lüneburg (Allemagne)

Tél.: +49 4131 24445-0
Fax: +49 4131 24445-57
E-mail: info(at)fior-gentz.de


×

Cookies techniques

Nom Objectif Durée de sauvegarde Fournisseur Type
fe_typo_user Ce cookie est un cookie de session standard de TYPO3. Il sauvegarde les données d’accès saisies lorsqu’un utilisateur se connecte pour une zone fermée. durée de la session TYPO3 Association, Sihlbruggstrasse 105, 6340 Baar, Suisse HTTP
rc::c fait la distinction entre une personne et un robot durée de la session Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTML
×

Marketing Cookies

Nom Objectif Durée de sauvegarde Fournisseur Type
_ga enregistre un identifiant unique, qui est utilisé pour générer des données statistiques sur l’utilisation du site web par l’utilisateur 2 années Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
_gid enregistre un identifiant unique, qui est utilisé pour générer des données statistiques sur l’utilisation du site web par l’utilisateur 1 journée Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
_gat Le cookie _gat_UA contient également le numéro d’identité (_gat_ <***>) du compte Google Analytics ou du site web auquel le cookie fait référence.  1 journée Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
_gcl_au est utilisé par Google AdSense pour l’efficacité publicitaire sur les sites web 3 mois Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland HTTP
r/collect transmet à Google Analytics des données sur l’appareil et le comportement de l'utilisateur durée de la session Google Ireland Limited, Google Building Gordon House, 4 Barrow St, Dublin, D04 E5W5, Irland Pixel