Anamnèse du patient

pour le traitement orthétique des membres inférieurs

Une AFO, KAFO ou KO individuelle est fabriquée uniquement pour son utilisateur. Les dimensions du corps et la force musculaire sont exemples des données liés au patient qui sont déterminées pendant l’anamnèse. La quantité et l’exactitude des données collectées exercent durablement une influence sur l’orthèse.

Dans le tutoriel en ligne de l’anamnèse du patient, nous présentons toutes les étapes pertinentes. Pour documenter les données, veuillez utiliser le Fiche pour le traitement orthétique. Ceci sert de base au Configurateur d'orthèse et au Support technique.

 Poids et taille

Étape 1/2

Poids
Pesez le patient. Tenez compte des changements prévisibles comme, par exemple, une prise de poids liée à la croissance.

Étape 2/2

Taille
Mesurez le patient. Tenez compte des changements prévisibles comme, par exemple, un changement de taille lié à la croissance.

 Liberté de mouvement de l'articulation talo-crurale

Étape 1/7

Dénivelé de chaussure et compensation de hauteur
Identifiez le dénivelé de chaussure x (différence entre la hauteur du talon A et l'épaisseur de la semelle B au niveau de la zone de tête métatarsienne). Mesurez A et B et appliquer la formule x = A - B. Puis, transmettez le dénivelé déterminé sur le h-Cast.

Étape 2/7

Compensation de longueur des jambes/hauteur
Le patient est debout sur le h-Cast. Vérifiez si le patient est debout perpendiculairement, par exemple avec un fil à plomb laser. La verticale devrait abaisser à partir de la 7e vertèbre cervicale (C7) par le pli inter-fessier et le centre du base de sustentation. Sinon, le patient a besoin d’une compensation de hauteur (par ex. à cause d’une contracture unilatérale). Déterminez la (voir C à l’étape 1) et transmettez la sur le h-Cast. Vérifiez le résultat.

Étape 3/7

Pointure
Déterminez la pointure (S1). Si les pieds sont de longueurs différentes, notez la pointure la plus grande.

Étape 4/7

Différence de longueur
Déterminez la différence de longueur L. Mesurez S1 et S2 et appliquer la formule L = S1 - S2. Notez la différence de longueur L afin de pouvoir la compenser dans les étapes de travail ultérieures.
Important ! Pour une longueur de pas symétrique, les mêmes rapports de levier doivent prévaloir des deux côtés. En cas de raccourcissement fonctionnel (par ex. en raison d'une compensation de hauteur), la position de l’axe de déroulement et du releveur de talon doit être réglée.

Étape 5/7

Liberté de mouvement de l'articulation talo-crurale en extension dorsale
La liberté de mouvement dans l'articulation talo-crurale est mesurée en position de base individuelle. Posez le patient sur le h-Cast en tenant compte de la compensation de longueur des jambes/hauteur et le dénivelé de chaussure.
Mesurez la liberté de mouvement de l’articulation talo-crurale en extension dorsale à partir de la position de base individuelle.

Étape 6/7

Différence de longueur
Positionnez le patient sur deux h-Casts. Veillez à la position correcte de la verticale. Elle doit tomber postérieurement de la 7e vertèbre cervicale (C7) par le pli inter-fessier au milieu de la base de sustentation des deux pieds ainsi que sagittalement de l'oreille en passant par le grand trochanter à la partie avant de la base de sustentation entre l’axe de déroulement fonctionnelle A et le releveur de talon B.

Étape 7/7

Liberté de mouvement de l'articulation talo-crurale en flexion plantaire
La liberté de mouvement dans l'articulation talo-crurale est mesurée en position de base individuelle. Posez le patient sur le h-Cast en tenant compte de la compensation de longueur des jambes/hauteur et le dénivelé de chaussure.
Mesurez la liberté de mouvement de l’articulation talo-crurale en flexion plantaire à partir de la position de base individuelle.

 Angle de l’articulation

Étape 1/6

Déviation des axes
Le patient est debout sur le h-Cast. Déterminez dans quelle direction l’axe de la jambe dévie de la position neutre (normale).

Étape 2/6

Déviation des axes en position varus – maximale et corrigée
Dans le cas d’une déviation en position varus, corrigez le autant que possible et déterminez la valeur de la déviation des axes en position varus corrigée. Si la déviation des axes ne peut pas être corrigée, nous recommandons d’utiliser la case de la fiche pour le traitement orthétique pour la documentation de la valeur déterminée quand même. Ensuite, déterminez la déviation des axes en position varus maximale dans l’état non chargé. Il y a une déviation des axes mais pas une instabilité si les valeurs correspondent.

Étape 3/6

Déviation des axes en position valgus – maximale et corrigée
Dans le cas d’une déviation en position valgus, corrigez le autant que possible et déterminez la valeur de la déviation des axes en position valgus corrigée. Si la déviation des axes ne peut pas être corrigée, nous recommandons d’utiliser la case de la fiche pour le traitement orthétique pour la documentation de la valeur déterminée quand même. Ensuite, déterminez la déviation des axes en position valgus maximale dans l’état non chargé. Il y a une déviation des axes mais pas une instabilité si les valeurs correspondent.

Étape 4/6

Hyperextension – maximale et corrigée
Mesurez la hyperextension maximale dans le genou. Corrigez la position, si possible, si bien qu’un angle de genou physiologique soit atteint. Dans certains cas, il n'est pas possible d'y parvenir en raison de conditions spécifiques au patient. Il faut toujours déterminer l'hyperextension corrigée (par ex. 4°). Toutes les valeurs supérieures à 0° dans le sens de la flexion (par ex. 4° de flexion) représentent un renversement de l'hyperextension et sont notées 0°.

Étape 5/6

Limitation de l’extension de la hanche
Utilisez le test de Thomas pour déterminer la limitation de l’extension de la hanche. Le patient est allongé sur le dos. Posez une main sous les vertèbres lombaires pour examiner la délordose de la colonne lombaire. Mettez la jambe pas à tester en flexion de la hanche avec un genou fléchi. L’angle de la flexion de la hanche est mesuré sur le côté à tester. Tenez compte que la limitation de l’extension de la hanche peut influencer la position de base individuelle dans le plan sagittal.

Étape 6/6

Limitation de l’extension du genou
Le patient est debout sur le h-Cast. Ajustez le h-Cast afin de tenir compte de tous les facteurs déterminant, comme la limitation de l’extension de la hanche. Mesurez l’angle du genou. Il y a une limitation de l’extension dans le genou et/ou la hanche, si l’angle du genou s’écarte de l’angle physiologique. Des douleurs peuvent aussi causer un écart.

 Force musculaire – pied

Étape 1/10

Étape 2/10

Extension dorsale – force musculaire 5 et 4
Le patient est allongé sur le ventre, le pied de la jambe à tester dépasse le bord du lit d'examen. Fixez la jambe avec une main sans limiter la fonction musculaire. Appuyez avec l’autre main sur le dos du pied. Demandez au patient de mettre le pied en extension dorsale. Avec un déploiement de puissance complète contre résistance forte, la force musculaire est 5. Avec un déploiement de puissance contre résistance faible, la force musculaire est 4.

Étape 3/10

Extension dorsale – force musculaire 3
Le patient est assis, les jambes pendent sur le bord du lit d’examen. Fixez la jambe avec une main sans limiter la fonction musculaire. Demandez au patient de mettre le pied en extension dorsale. Avec un déploiement de puissance contre la gravité, la force musculaire est 3.

Étape 4/10

Extension dorsale – force musculaire 2
Le patient est allongé sur le côté de la jambe à tester. Posez une main sous le pied si bien qu’il ne reste pas au lit d’examen. Demandez au patient de mettre le pied en extension dorsale. Avec un déploiement de puissance sans gravité, la force musculaire est 2.

Étape 5/10

Extension dorsale – force musculaire 1 et 0
Le patient est allongé sur le côté de la jambe à tester. Posez une main sous le pied si bien qu’il ne reste pas au lit d’examen. Demandez au patient de mettre le pied en extension dorsale. Palpez si il y a une activité musculaire. Avec une activité musculaire visible/tangible et un mouvement incomplet, la force musculaire est 1. Sans aucune contraction et avec une paralysie complète, la force musculaire est 0.

Étape 6/10

Étape 7/10

Flexion plantaire – force musculaire 5 et 4
Le patient est allongé sur le ventre, le pied de la jambe à tester dépasse le bord du lit d'examen. Fixez la jambe avec une main sans limiter la fonction musculaire. Appuyer avec l’autre main par le bas sur l’avant-pied. Demandez au patient de mettre le pied en flexion plantaire. Avec un déploiement de puissance complète contre résistance forte, la force musculaire est 5. Avec un déploiement de puissance contre résistance faible, la force musculaire est 4.

Étape 8/10

Flexion plantaire – force musculaire 3
Le patient est allongé sur le ventre, la jambe à tester est fléchie. Demandez au patient de mettre le pied en flexion plantaire. Avec un déploiement de puissance contre la gravité, la force musculaire est 3.

Étape 9/10

Flexion plantaire – force musculaire 2
Le patient est allongé sur le côté de la jambe à tester. Posez une main sous le pied si bien qu’il ne reste pas au lit d’examen. Demandez au patient de mettre le pied en flexion plantaire. Avec un déploiement de puissance sans gravité, la force musculaire est 2.

Étape 10/10

Flexion plantaire – force musculaire 1 et 0
Le patient est allongé sur le côté de la jambe à tester. Posez une main sous le pied si bien qu’il ne reste pas au lit d’examen. Demandez au patient de mettre le pied en flexion plantaire. Palpez si il y a une activité musculaire. Avec une activité musculaire visible/tangible et un mouvement incomplet, la force musculaire est 1. Sans aucune contraction et avec une paralysie complète, la force musculaire est 0.

 Force musculaire – genou

Étape 1/10

Étape 2/10

Extension du genou – force musculaire 5 et 4
Le patient est assis, les jambes pendent sur le bord du lit d’examen. Fixez la cuisse avec une main sans limiter la fonction musculaire. Appuyer avec l’autre main sur la jambe au-dessus du pied. Demandez au patient de mettre le genou en extension. Avec un déploiement de puissance complète contre résistance forte, la force musculaire est 5. Avec un déploiement de puissance contre résistance faible, la force musculaire est 4.

Étape 3/10

Extension du genou – force musculaire 3
Le patient est assis, les jambes pendent sur le bord du lit d’examen. Fixez la cuisse avec une main sans limiter la fonction musculaire. Demandez au patient de mettre le genou en extension. Avec un déploiement de puissance contre la gravité, la force musculaire est 3.

Étape 4/10

Extension du genou – force musculaire 2
Le patient est allongé sur le côté de la jambe pas à tester. Soutenez et soulevez la jambe supérieure. Fixez le bassin avec l’autre main sans limiter la fonction musculaire. La jambe à tester est légèrement fléchie. Demandez au patient de mettre le genou en extension. Avec un déploiement de puissance sans gravité, la force musculaire est 2.

Étape 5/10

Extension du genou – force musculaire 1 et 0
Le patient est allongé sur le dos, la jambe à tester est légèrement fléchie dans la hanche et le genou. L’autre jambe reste en extension. Demandez au patient de mettre le genou en extension. Palpez si il y a une activité musculaire. Avec une activité musculaire visible/tangible et un mouvement incomplet, la force musculaire est 1. Sans aucune contraction et avec une paralysie complète, la force musculaire est 0.

Étape 6/10

Étape 7/10

Flexion du genou – force musculaire 5 et 4
Le patient est allongé sur le ventre, un pied dépasse le bord du lit d’examen et la jambe à tester est fléchie. Fixez la cuisse avec une main sans limiter la fonction musculaire. Appuyez avec l’autre main sur le dos du pied. Demandez au patient de mettre le genou en flexion. Avec un déploiement de puissance complète contre résistance forte, la force musculaire est 5. Avec un déploiement de puissance contre résistance faible, la force musculaire est 4.

Étape 8/10

Flexion du genou – force musculaire 3
Le patient est allongé sur le ventre, un pied dépasse le bord du lit d’examen et la jambe à tester est fléchie. Fixez la cuisse avec une main sans limiter la fonction musculaire. Demandez au patient de mettre le genou en flexion. Avec un déploiement de puissance contre la gravité, la force musculaire est 3.

Étape 9/10

Flexion du genou – force musculaire 2
Le patient est allongé sur le côté de la jambe pas à tester et la jambe supérieure est légèrement fléchie. Soutenez et soulevez la jambe supérieure. Fixez le bassin avec l’autre main sans limiter la fonction musculaire. Demandez au patient de mettre le genou en flexion. Avec un déploiement de puissance sans gravité, la force musculaire est 2.

Étape 10/10

Flexion du genou – force musculaire 1 et 0
Le patient est allongé sur le ventre, un pied dépasse le bord du lit d’examen et la jambe à tester est légèrement fléchie. Soutenez avec une main la jambe fléchie. Demandez au patient de mettre le genou en flexion. Palpez avec la main libre si il y a une activité musculaire. Avec une activité musculaire visible/tangible et un mouvement incomplet, la force musculaire est 1. Sans aucune contraction et avec une paralysie complète, la force musculaire est 0.

 Force musculaire – hanche

Étape 1/10

Étape 2/10

Flexion de la hanche – force musculaire 5 et 4
Le patient est allongé sur le dos, les jambes pendent sur le bord du lit d’examen. Fixez le bassin avec une main sans limiter la fonction musculaire. Appuyez avec l’autre main sur la cuisse proche du genou. Demandez au patient de mettre la hanche en flexion. Avec un déploiement de puissance complète contre résistance forte, la force musculaire est 5. Avec un déploiement de puissance contre résistance faible, la force musculaire est 4.

Étape 3/10

Flexion de la hanche – force musculaire 3
Le patient est allongé sur le dos, les jambes pendent sur le bord du lit d’examen. Fixez le bassin avec une main sans limiter la fonction musculaire. Demandez au patient de mettre la hanche en flexion. Avec un déploiement de puissance contre la gravité, la force musculaire est 3.

Étape 4/10

Flexion de la hanche – force musculaire 2
Le patient est allongé sur le côté de la jambe pas à tester, la jambe à tester est légèrement fléchie dans la hanche et le genou. Soutenez et soulevez avec une main la jambe supérieur. Fixez le bassin avec l’autre main sans limiter la fonction musculaire. Demandez au patient de mettre la hanche en flexion. Avec un déploiement de puissance sans gravité, la force musculaire est 2.

Étape 5/10

Flexion de la hanche – force musculaire 1 et 0
Le patient est allongé sur le dos, la hanche et le genou sont légèrement fléchis. Soutenez avec une main le genou fléchi. Demandez au patient de mettre la hanche en flexion. Palpez avec la main libre si il y a une activité musculaire. Avec une activité musculaire visible/tangible et un mouvement incomplet, la force musculaire est 1. Sans aucune contraction et avec une paralysie complète, la force musculaire est 0.

Étape 6/10

Étape 7/10

Extension de la hanche – force musculaire 5 et 4
Le patient est allongé sur le ventre, les pieds dépassent sur le bord du lit d’examen. Appuyez avec la main sur la cuisse proche du genou. Demandez au patient de mettre la hanche en extension. Assurez que le bassin reste sur le lit d’examen. Avec un déploiement de puissance complète contre résistance forte, la force musculaire est 5. Avec un déploiement de puissance contre résistance faible, la force musculaire est 4.

Étape 8/10

Extension de la hanche – force musculaire 3
Le patient est allongé sur le ventre, les pieds dépassent sur le bord du lit d’examen. Demandez au patient de mettre la hanche en extension. Assurez que le bassin reste sur le lit d’examen. Avec un déploiement de puissance contre la gravité, la force musculaire est 3.

Étape 9/10

Extension de la hanche – force musculaire 2
Le patient est allongé sur le côté de la jambe pas à tester et la jambe supérieure est légèrement fléchie. Soutenez et soulevez avec une main la jambe supérieur. Fixez le bassin avec l’autre main sans limiter la fonction musculaire. Demandez au patient de mettre la hanche en extension. Avec un déploiement de puissance sans gravité, la force musculaire est 2.

Étape 10/10

Extension de la hanche – force musculaire 1 et 0
Le patient est allongé sur le ventre. Demandez au patient de mettre la hanche en extension. Palpez si il y a une activité musculaire. Avec une activité musculaire visible/tangible et un mouvement incomplet, la force musculaire est 1. Sans aucune contraction et avec une paralysie complète, la force musculaire est 0.

 Activité

Étape 1/5

Activité
Évaluez avec votre patient son niveau d'activité et tenez compte des changements prévisibles.

Étape 2/5

1. Marcheur en intérieur
Le patient est capable ou a le potentiel d’utiliser une orthèse pour le transfert ou la locomotion sur sol plat à une faible vitesse de marche. La durée et la distance de marche sont très limitées en raison de son état.

Étape 3/5

2. Marcheur en extérieur avec restrictions
Le patient est capable ou a le potentiel de marcher avec une orthèse à une faible vitesse. Il peut franchir des obstacles bas dans l’environnement tels que des bordures de trottoir, quelques marches d’escalier ou des sols inégaux.

Étape 4/5

3. Marcheur en extérieur sans restrictions
Le patient est capable ou a le potentiel de marcher à une vitesse moyenne à haute et aussi à vitesse variable. Il peut franchir la plupart des obstacles dans l’environnement. De plus, il est capable de marcher en terrain ouvert et il peut exercer des activités professionnelles, thérapeutiques etc. qui ne soumettent pas l’orthèse à des efforts mécaniques dépassant la moyenne.

Étape 5/5

4. Marcheur en extérieur sans restrictions et avec exigences particulièrement hautes
Le patient est capable ou a le potentiel de se déplacer avec une orthèse comme le marcheur en extérieur sans restrictions. Il est aussi possible que les hautes exigences fonctionnelles soient à l'origine d'importants chocs, tensions ou déformations, ce qui est courant chez la plupart des enfants et des sportifs.

 Mesures a-p

Étape 1/1

Mesures antérieures-postérieures (a-p) à hauteur du genou
Déterminez les mesures antérieures-postérieures (a-p) avec un pied à coulisse. Mesurez dans le genou légèrement fléchi et détendu. A partir du pli, mesurez à angle droit par rapport à l'axe longitudinal de la jambe et parallèlement à la direction du mouvement.
Remarque : Afin d'éviter des erreurs de mesure, n'utilisez pas la rotule comme référence pour déterminer les mesures a-p car la position peut varier (par ex. en cas des luxations, des prothèses articulaires ou d’une élévation de la rotule).